Les Goutets, il y a urgence

Article concernant les Goutets, extrait du numéro 275 de l’Ariégeois Magazine, datant de janvier – février 2023.

Paru en Février 2023

Ariègeois magazine fevrier 2023
Couverture de l'Ariégeois Magazine, janvier - février 2023

L’association Montagne et Patrimoine, actuellement présidée par Yves Rougès, a pour but la protection du milieu montagnard ariégeois, à la fois en ce qui concerne le patrimoine naturel et le patrimoine bâti. Depuis sa création en 1994 par Jean Besset, décédé il y a cinq ans, cette association a été à l’origine de nombreuses prospections, inventaires et études architecturales sur l’habitat de montagne et a mené des actions de sensibilisation de ceux qui fréquentent la montagne, à la fois à la richesse et à la fragilité de celle-ci. Les élus locaux (Le Port, Massat), la Commission syndicale des montagnes de Massat – Le Port, le PNR PA et les responsables de Montagne et Patrimoine, tous mobilisés, se sont réunis le 22 novembre à Le Port pour mettre en place une action commune de restauration de ce patrimoine en déposant des dossiers d’aides et de financement. Les membres de l’association ont participé à des ateliers de formation : techniques de la pierre sèche, de la lauze, du chaume ; pratique des enquêtes ethnographiques et sociologiques ; constitution de dossiers de demande de financements, protection, valorisation du petit patrimoine bâti montagnard ; sensibilisation des écoles, etc.

Jean Besset et des membres de l’association ont conduit sur le terrain à Goutets de nombreux observateurs et des travaux d’étude figurent en bonne place dans les cartons de Montagne et Patrimoine attestant tout l’intérêt que celle-ci porte aux Goutets. Richard Danis, le vice-président de l’association s’est rendu sur le site à plusieurs reprises l’année dernière et a constaté de nombreuses dégradations sur le patrimoine bâti. Lors de la réunion du conseil d’administration de Montagne et Patrimoine le 6 décembre dernier, ces importantes dégradations survenues récemment ont été à l’ordre du jour et il a été décidé d’alerter les autorités sur la nécessité d’intervenir rapidement. Richard Danis a été chargé de suivre ce dossier pour l’association; il répond ici aux questions de notre journal :


L’Ariégeois magazineDepuis 1994, votre association créée par Jean Besset, se mobilise pour l’habitat de montagne et les travaux effectués sur les orrys font référence. Est-ce que votre organisation a été associée à la démarche qui en 1996 a abouti au classement à l’époque des Goutets en
ZPPAUP?
C’est la Direction Régionale de l’Environnement Midi-Pvrénées qui a mis en œuvre en 1994 une étude de réhabilitation du site des Goutets avec le projet de créer une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP) sur l’impulsion de Jean-Louis Loubet, alors maire de Le Port et du Syndicat des Montagnes de Massat – Le Port. Jean-Louis Loubet a souhaité que notre association poursuive le rôle déterminant pour la mise en œuvre du projet.
Une étude menée par les architectes Roger Poulachon et Michel
Courrière a permis de présenter et décrire les éléments constructifs du bâti et des éléments naturels sur lesquels des interventions étaient envisageables. C’est une mission de conseiller technique qui a été confiée à notre association pour la réhabilitation et la restauration du site.


L’Ariégeois magazineEst-ce que ce sont les membres de votre association qui assument le suivi des Goutets sur le terrain? Comment cela se passe-t-il?
Les membres de notre association sont compétents pour assurer le suivi du site. Nous bénéficions de l’historique des travaux entrepris il y a 22 ans sur les Goutets avec nos bénévoles motivés pour que le site puisse poursuivre son existence. Nous souhaitons transmettre l’histoire de ce site dans l’intérêt de notre patrimoine pastoral commun de pierre sèche et du milieu montagnard dans la suite de notre président-fondateur Jean Besset. Il est important d’avoir à nos côtés des bénévoles, habitants des communes, élus, éleveurs, pour garantir une pérennité du site.


L’Ariégeois magazine Est-ce que les dégradations constatées ces dernières semaines sont importantes et mettent en péril plusieurs structures du village?
Effectivement les dégradations sont importantes et nombreuses; par exemple la grange n°2 incendiée située au centre du Hameau B dont il ne reste que les quatre murs, des toitures de granges et d’orris dégradées par les brebis qui sont montées sur les ouvrages. La grange-étable D3 avec l’enclos dont le toit est à moitié à reconstruire avec le plancher du fenil totalement effondré.
De nombreuses lauzes de toitures sont à remanier pour assurer l’étanchéité de quelques ouvrages, les portes des cabanes sont ouvertes (des loquets sont manquants), d’où l’occupation de brebis avec les nuisances qu’elles génèrent et pour finir des dégradations liées au comportement de visiteurs peu scrupuleux et qui ne respectent pas le patrimoine que nous a légué les anciens bâtisseurs-bergers.


L’Ariégeois magazineDans la démarche des communes de Le Port et de Massat pour effectuer les travaux d’urgence nécessaires, comment l’association Montagne et Patrimoine peut-elle être partie prenante?
Nous pouvons apporter aux communes et au Syndicat des Montagnes une expérience, une connaissance des démarches administratives à mettre en œuvre dans un site classé, en direction de la DRAC, LUDAP, le CD09, le PNR PA et le CAUE. Nous sommes prêts à suivre le chantier de restauration car il s’agit d’un des plus beaux sites d’estive vitrine du département, ce dernier mérite d’être protégé et présenté au public par la création d’un sentier de découverte et d’interprétation que nous avions étudié dans les années 2000 et qui n’a pas pu voir le jour.


L’Ariégeois magazine – Est-ce qu’une protection au titre des Monuments historiques ne serait-elle pas judicieuse ?
De part l’évolution des classements depuis 1996, ce site était classé au départ en zone ZPPAUP (Zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager) qui est devenue en 2011 une AVAP (Aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine) qui est une servitude d’utilité publique, et depuis 2016 un SPR (Site patrimonial remarquable).
Les SPR sont des outils simplifiant et facilitant la protection des enjeux patrimoniaux et paysagers identifiés sur un même territoire, ils se substituent aux 7PPAUP et AVAP
Dans cette situation le classement le mieux adapté pour protéger ce site parait être le SPR au lieu d’un monument historique ou une inscription sur l’inventaire supplémentaire au niveau régional; de plus ce site est repris dans la liste des sites patrimoniaux d’attention prioritaire de la charte du PNR PA.
Comme disait Joseph Rouch. un des membres fondateurs de notre association ‘Il s’agit ici de pauvres cabanes et non de monuments historiques, ou d’une architecture consacrée »

Un Appel au MécénaT

Les communes de Massat et de Le Port sont co-propriétaires du village des Goutes et c’est dans le cadre du Syndicat des Montagnes, maître d’ouvrage, que des travaux de restauration vont être entrepris dans les prochaines années. Une première tranche pourrait être effectuée dès cet été si les aides sollicitées auprès de l’État, du Département, de la Région et de la Communauté de Communes Couserans-Pyrénées sont rassemblées.
Un appel au mécénat est d’ores et déjà lancé par l’intermédiaire de la Fondation du Patrimoine. La délégation du Couserans de la Fondation s’active pour que la convention soit le plus rapidement signée pour permettre aux donateurs d’effectuer leurs dons, en partie déductibles de l’impôt sur le revenu des personnes physiques à hauteur de 66 % du don.
Contact : www.fondation-patrimoine.org