Les orris du Carla

Durant l’estive, les bergers vivaient au milieu de leurs troupeaux dans des « Orris » construits dans la Haute-Vallée du Vicdessos.

Le site

Durant l’estive, les bergers vivaient au milieu de leurs troupeaux dans des « Orris » construits dans la Haute-Vallée du Vicdessos depuis le XIIIe siècle jusqu’au XXe siècle. Une partie de leur famille vivait là-haut pendant que l’autre était occupée dans la vallée aux travaux des champs et des prés.

Ces réalisations en pierre sèche (granites et schistes sans aucun liant) étaient construites en tas de charge ou en encorbellement de dalles ou blocs laissés dans la vallée par les glaciers. Afin d’assurer l’étanchéité, l’isolation thermique de l’ouvrage et le maintien des dernières assises de pierres, une couverture (ou « girbage »), double couche de gispet recouvrait chaque construction.

Ces constructions primaires réalisées en pierres sèches avaient de nombreuses utilisations autour de l’élevage : l’orri d’habitation (lieu d’abri et de vie du berger), le parec (parc de protection des bêtes pour la nuit), la marga (couloir de traite des brebis attenant à l’enclos), le mazuc (cave à fromage, plus petit que l’orri), le besau (canal d’amenée d’eau aménagé), le cabanat (orri plus grand qui sert à protéger les animaux), et la soue à cochon (construction très rudimentaire souvent adossée à un rocher d’appui).

Vous les trouverez sans difficulté à quelques dizaines de mètres du parking du Carla après le barrage de Soulcem.